Contact

Le béton existant : une matière première de valeur

23 05 Bestehender Beton Rohstoff Von Wert

Faut-il toujours une nouvelle construction de remplacement ? En raison de l'augmentation des coûts de construction, les bâtiments existants prennent de la valeur. À cela s'ajoutent des considérations écologiques.

En Suisse, les anciens bâtiments ont la vie dure – au sens propre du terme. Mais les mentalités évoluent lentement en ce qui concerne les nouvelles constructions de remplacement. De plus en plus de spécialistes de l’architecture et de l’énergie s’expriment dans les médias. Ils critiquent le fait qu’en Suisse, les bâtiments sont démolis trop rapidement. Cela s’explique en premier lieu par des considérations énergétiques : Le béton ou le ciment est un matériau à forte consommation d’énergie, sa production génère de grandes quantités de CO2. Ainsi, l’industrie du ciment est à l’origine d’environ huit pour cent de toutes les émissions de CO2 dans le monde.

Démolition avant la fin de vie

La production d’acier est également gourmande en énergie, raison pour laquelle les bâtiments en béton armé contiennent beaucoup d’énergie grise. La performance d’un bâtiment construit avec ce matériau en termes de respect de l’environnement et de bilan carbone dépend donc en grande partie de sa durée de vie. En théorie, les bâtiments en béton armé peuvent durer 80 à 120 ans, voire beaucoup plus longtemps dans la pratique, mais en Suisse, ils sont souvent démolis avant.

Les raisons en sont compréhensibles : Dans de nombreux cas, les nouvelles constructions permettent d’obtenir un meilleur indice d’utilisation, ce qui rend possible la densification urgente et nécessaire de l’espace urbain. De plus, les nouvelles constructions offrent une efficacité énergétique qui ne peut pas être atteinte par une rénovation, ou alors seulement au prix de gros efforts techniques et financiers.

Les tendances parlent en faveur des bâtiments anciens

Il n’y a pas de réponse toute faite à la question « Rénovation ou nouvelle construction ? La variante la plus avantageuse, tant du point de vue économique qu’écologique, dépend de l’objet. Les conditions-cadres peuvent également évoluer avec le temps : ainsi, l’augmentation considérable des coûts de construction ces derniers temps rend les rénovations de plus en plus intéressantes (voir l’encadré).

De même, l’énergie grise est aujourd’hui plus importante qu’auparavant dans l’évaluation d’un bâtiment. Enfin, il est possible de créer des pièces architecturales uniques à partir de bâtiments existants. Construire sur du béton existant signifie créer du nouveau à partir de ce qui a fait ses preuves. Souvent, de tels bâtiments sont très bien acceptés par la population et ont le potentiel pour devenir des objets de référence.

L’augmentation des coûts de construction plaide en faveur des bâtiments existants
Depuis un an, les coûts de construction augmentent plus que la moyenne. La raison principale en est la pénurie de matières premières, à laquelle s’ajoute la hausse des coûts salariaux. Ainsi, le renchérissement de la construction s’est élevé à quatre pour cent l’année dernière, alors qu’il avait stagné pendant près de dix ans auparavant. Entre-temps, les taux d’inflation s’élèvent à 6,7 pour cent (indice zurichois des prix de la construction de logements), voire à plus de huit pour cent (Office fédéral de la statistique). La rénovation des bâtiments existants gagne donc en importance, y compris sur le plan financier.

Le groupe Avobis, partenaire de l’ESG et de la modernisation

Avec Avobis et Rimaplan, nous vous aidons à moderniser vos biens immobiliers afin qu’ils soient prêts pour l’avenir. Nous analysons volontiers vos biens et concevons des stratégies de modernisation durables et sur mesure pour votre bien immobilier. Et ce n’est pas tout : si vous le souhaitez, nous nous chargeons également de la mise en œuvre. Contactez-nous dès aujourd’hui.

	
David Berlart Rund

Contact

David Belart

Head Development & ESG

Tel. +41 58 255 39 94

david.belart@avobis.ch

Brandschenkestrasse 38
8001 Zürich