Contact

Février 2024 : Analyse du marché des taux d’intérêt

Zinsausblick

Les estimations et les prévisions concernant la date de la première baisse des taux d'intérêt par les principales banques centrales divergent de plus en plus et tendent à reporter les attentes à une date ultérieure. En Suisse, le taux d'inflation a toutefois surpris en janvier avec un niveau plus bas que prévu, ce qui met davantage en avant la possibilité d'une baisse des taux en mars. Découvrez dans notre analyse comment nous interprétons les dernières données sur l'inflation et pourquoi nous pensons qu'une baisse des taux d'intérêt en mars est justifiée.

Suisse

Les derniers chiffres de l’inflation de janvier renforcent notre estimation selon laquelle une baisse des taux d’intérêt est imminente lors de la réunion de mars de la BNS. Avec un taux d’inflation de 1,3%, significativement inférieur à l’objectif de 2,0%, on peut considérer que la lutte contre l’inflation a été menée avec succès. Cette situation amène à se demander si la BNS voit suffisamment d’éléments probants pour décider d’une baisse des taux d’intérêt dès le mois de mars et suivre ainsi une ligne de politique monétaire indépendante par rapport à la BCE.

International

Jerome Powell a clairement indiqué qu’une baisse des taux d’intérêt n’était pas attendue en mars, en soulignant que des preuves supplémentaires dans les données de base étaient nécessaires pour un retour durable à des taux d’inflation plus bas – un avis partagé par la BCE. La décision de savoir combien de temps une baisse des taux d’intérêt peut être reportée exige toutefois une analyse différenciée de la situation économique des deux régions.

Dans notre évaluation du marché des taux d’intérêt en février 2024, nous montrons ce que ces évolutions signifient pour la politique monétaire et les taux hypothécaires et comment la situation est évaluée en Suisse et international.

Burak Er Rund

Contact

Burak Er

Head Research

Tel. +41 58 255 49 09

burak.er@avobis.ch

Brandschenkestrasse 38
8001 Zürich