Contact

Hypothèques Servicing : « Le modèle de gestion de notre portefeuille a parfaitement fonctionné. »

Nos spécialistes hypothécaires gèrent les hypothèques de classe d'actifs de A à Z. Ils s'occupent de l'ensemble du processus pour nos clients : que ce soit le suivi administratif ou la gestion de portefeuille. Quelles sont les évolutions et les tendances à venir ? Et quels ont été les points forts en 2023 ? Andreas Granella, Head Avobis Invest et membre de la direction, répond à nos questions.

Andreas Granella, vous prenez le pouls du marché hypothécaire. Quelles sont les évolutions et les tendances que vous observez actuellement chez les fournisseurs d’hypothèques ?

Dans le domaine du service hypothécaire, nous nous occupons de deux groupes de clients très différents.

Il y a d’abord ceux qui utilisent les hypothèques comme classe d’actifs – nous parlons ici surtout des investisseurs institutionnels. Tant que les taux d’intérêt étaient négatifs, les hypothèques étaient extrêmement populaires en tant que classe d’actifs et actifs. Avec la fin de l’ère des taux négatifs, d’autres classes d’actifs sont redevenues attractives. De nombreux investisseurs ont réajusté leur portefeuille d’investissement, certains ont même réduit à nouveau la classe d’actifs des hypothèques dans ce contexte. Malgré ce contexte difficile, nous avons pu continuer à augmenter notre volume l’année dernière. Nous partons du principe que ce secteur ne connaîtra plus de croissance significative dans un contexte de taux d’intérêt positif et que nous assisterons plutôt à un mouvement latéral. En tant que classe d’actifs sûre, les hypothèques restent attrayantes, mais pour l’instant, elles ne sont pas nettement plus intéressantes que les autres.

L’autre groupe de clients est celui des fournisseurs d’hypothèques qui nous confient la gestion de leurs hypothèques. De cette manière, ils économisent des efforts, du temps et des ressources et n’ont pas besoin de développer le savoir-faire en interne. Il s’agit principalement de banques privées ou de banques qui sont fortement orientées vers la distribution, c’est-à-dire qui ne considèrent pas le traitement des crédits comme une compétence clé. Avec les taux d’intérêt positifs, les hypothèques sont devenues une activité encore plus attrayante pour elles, mais cela n’a pas de sens pour elles de mettre en place l’infrastructure nécessaire chez elles. Nous intervenons lorsque l’efficacité est requise.

Comment avez-vous pu mettre ces développements à profit pour nos clients ?

Nous proposons une très bonne offre à ces deux groupes de clients. Nous réagissons rapidement à l’évolution des situations et, bien entendu, des besoins des clients.

Qu’est-ce que cela signifie concrètement ? Qu’est-ce qui a rendu l’année 2023 spéciale pour vous ?

Très clairement, les variations de taux d’intérêt ont rendu 2023 passionnante. Cela est passé du négatif au positif avec une rapidité atypique. Et cela a provoqué de grands changements dans tous les portefeuilles. Durant cette période, notre gestion de portefeuille a été fortement sollicitée : réagir rapidement, adapter les portefeuilles, s’assurer que l’investisseur puisse toujours être servi, même s’il veut soudainement retirer de l’argent. C’est notre cœur de métier – donc notre USP, qui nous distingue des autres prestataires : Nous ne faisons pas que de l’administratif, nous gérons aussi les portefeuilles. Nous mettons donc en place des structures (échelonnement, etc.) qui nous permettent de faire face aux imprévus. Pour les clients qui ont des hypothèques comme classe d’actifs chez nous, c’est un grand avantage d’avoir le servicing et la gestion de portefeuille chez un seul fournisseur, car l’interaction est ainsi optimale.

Vous êtes l’un des rares acteurs du marché à proposer la gestion de portefeuille et le servicing pour les hypothèques. Quels sont vos plus grands défis et votre plus grand point fort ?

Le service et la gestion de portefeuille peuvent être achetés auprès de différents fournisseurs ou combinés, selon la stratégie choisie. Pour les clients qui ont des hypothèques comme classe d’actifs chez nous, il est particulièrement intéressant de ne pas devoir s’adresser à plusieurs prestataires, mais de pouvoir bénéficier d’un suivi complet auprès d’un seul et même fournisseur. C’est aussi ce qui a été notre point fort l’année dernière : le fait que nous ayons pu réunir de manière optimale les évolutions changeantes du marché et les besoins changeants des clients. Le modèle de notre gestion de portefeuille a parfaitement fonctionné.

Le défi pour nous est toujours la mise à l’échelle. Le volume est important pour obtenir des économies d’échelle pour l’infrastructure, les ressources, les processus, etc. de générer des économies d’échelle et de maintenir ainsi les coûts pour les clients aussi bas que possible. Nous avons donc toujours besoin d’un peu de croissance – ce qui n’est pas facile à réaliser sur un marché où les appels d’offres sont globalement très peu nombreux.

Quelles sont vos prévisions pour le marché hypothécaire en 2024 ?

Cette année sera marquée par la disparition d’une grande banque. Un grand prestataire dans le domaine des hypothèques disparaît donc et on ne sait pas encore comment ce volume sera réparti sur le marché et si les autres prestataires l’absorberont entièrement. Je suppose que les marges vont augmenter, car moins de prestataires se font concurrence. Cela se fera surtout sentir pour les gros montants d’investissement. Le secteur des maisons individuelles ne sera pas autant touché par cette évolution, car le marché continue à jouer son rôle.

En un coup d’œil : Avobis Servicing hypothécaire 2023

Vous souhaitez tirer parti de la classe d’actifs des hypothèques ?

Profitez pour cela de notre gestion de portefeuille intégrée, de notre offre modulaire et de notre expertise dans la gestion de tous les types de prêteurs et de tous les types de financements hypothécaires.

Service d’hypothèques

Andreas Granella Rund

Contact

Brandschenkestrasse 38
8001 Zürich