Contact

L’intimité dans l’espace extérieur – souvent sous-estimée, mais indispensable à la qualité de l’habitat

23 10 Privatsphaere Im Aussenraum

L'intimité ne s'arrête pas à la fenêtre : Pourquoi est-elle aussi importante à l'extérieur et quels sont les facteurs qui entrent en jeu ?

L’appel à la densification des constructions se fait de plus en plus pressant : la densification doit permettre de réduire le mitage croissant du territoire sans que la qualité de l’habitat n’en pâtisse – un exercice d’équilibriste. En effet, plus le nombre de personnes habitant sur une même surface est élevé, plus le risque est grand que le bien-être individuel en pâtisse. Une planification intelligente de l’urbanisation, qui offre non seulement suffisamment d’espaces libres, mais aussi une infrastructure attrayante, permet de remédier à ce problème et de créer une vie de quartier animée. Le mot-clé est « ville en 15 minutes », où tout ce qui est nécessaire est accessible en 10 à 15 minutes à pied. Mais les espaces libres et l’infrastructure ne garantissent pas encore une qualité de séjour élevée dans les quartiers densément construits – la sphère privée dans l’espace extérieur est tout aussi importante.

Zones tampons entre le bâtiment et l’espace public

Elle commence par l’architecture. Les constructions dont les façades s’étendent quasi directement sur l’espace public sont par exemple défavorables – les spécialistes parlent ici de « hard edges ». Les constructions avec des zones tampons qui laissent un peu d’espace entre les logements et l’espace routier sont préférables à de telles transitions dures. Ces zones de transition sont par exemple conçues comme des bandes de verdure avec des haies à mi-hauteur qui font certes un peu écran, mais qui sont suffisamment visibles (voir aussi l’infobox). Les appartements situés aux étages inférieurs en profitent tout particulièrement.

Ce type d’architecture n’est pas une invention récente – au contraire : si vous vous promenez par exemple dans la Heimatrasse du Seefeld zurichois, vous reconnaîtrez le concept dans cette rue résidentielle bordée d’immeubles d’habitation vieux de 130 ans. Mais il existe également de nombreux bons exemples de « soft edges » parmi les immeubles d’habitation et les lotissements modernes.

Intimité sur le balcon et la terrasse

Outre l’aménagement de l’environnement, l’espace extérieur privé est également un facteur central d’intimité. Les balcons et les places assises devraient être construits de manière à ce que l’on se sente aussi chez soi à l’extérieur – et non pas comme dans un lieu public. Les balcons qui sont entièrement visibles de la rue et aussi des voisins sont souvent « privatisés » par les habitants avec des nattes de roseaux et autres – ce qui se fait au détriment de l’esthétique générale. Il vaut mieux prévoir le désir légitime d’intimité, que ce soit sous la forme de balustrades de balcon opaques ou de solutions architecturales comme les loggias.

Les contacts sociaux doivent être possibles, mais volontaires

Aussi paradoxal que cela puisse paraître : La convivialité crée aussi de l’intimité. En effet, le sentiment d’être à la merci de regards étrangers diminue lorsque les voisins sont plus proches et sympathiques les uns envers les autres. C’est pourquoi, tout en préservant l’intimité, il convient d’encourager une vie urbaine animée, par exemple sous la forme de zones vertes, de places assises, d’aires de jeux et de salles communes. L’objectif principal devrait être de permettre aux personnes de réguler elles-mêmes leurs contacts sociaux – et non de les exclure ou de les imposer.

Les cambrioleurs aiment travailler sans être observés
Quel est le rapport entre la vie privée et la protection contre les cambriolages ? Beaucoup de choses : car plus d’intimité peut signifier que les cambrioleurs se sentent moins dérangés. Ils préfèrent les fenêtres et les portes à l’abri des regards. Les endroits sans visibilité et les coins sombres peuvent également nuire au sentiment général de sécurité. Lors de l’aménagement de l’espace extérieur, il convient donc de trouver un équilibre entre les exigences en matière d’intimité, de contacts sociaux et de sécurité.

Planifier des ensembles résidentiels de manière socialement durable avec Avobis

Vous prévoyez la construction ou la rénovation complète d’un immeuble d’habitation ? Nous vous conseillons et vous aidons à planifier votre projet de manière optimale en tenant compte de tous les aspects de la durabilité.

David Berlart Rund

Contact

David Belart

Head Development & ESG

Tel. +41 58 255 39 94

david.belart@avobis.ch

Brandschenkestrasse 38
8001 Zürich