Contact

Le refroidissement bientôt aussi important que le chauffage?

Blog Kuehlen Bald So Wichtig Wie Heizen

Les besoins en climatiseurs augmentent également dans notre pays. Les bâtiments pourraient ainsi consommer nettement plus d'énergie à l'avenir.

Le rôle principal d’un bâtiment est de protéger contre le vent et les intempéries. Sous nos latitudes, les éléments les plus importants pour y parvenir sont une enveloppe de bâtiment étanche et isolée au maximum ainsi qu’un système de chauffage. Cependant: le nombre de jours de canicule a augmenté au cours des dernières années, en particulier dans les zones urbaines.

Ces jours-là, les températures extérieures dépassent alors les 30° Celsius et il n’est pas rare d’enregistrer une température intérieure supérieure à 25° Celsius. Des études ont montré que cela réduit le rendement au travail de 30 à 50 %. Pendant les heures de forte chaleur – températures supérieures à 33° Celsius – nos performances peuvent même chuter bien en-dessous de 50 %. Les températures élevées affectent également la santé et augmentent la mortalité.

L’espace urbain, un réservoir de chaleur

Pourquoi y a-t-il de plus en plus de fortes chaleurs dans les zones d’habitation? Outre le changement climatique, l’effet d’îlot de chaleur est un facteur déterminant. En raison de la croissance démographique de ces dernières décennies, l’on assiste non seulement à une augmentation mais aussi à une densification croissante des surfaces construites.

En clair: les toits, les façades et les routes se multiplient. Ils absorbent nettement mieux le rayonnement thermique du soleil que les surfaces couvertes de végétation et les eaux, et deviennent ainsi des accumulateurs de chaleur qui empêchent le refroidissement naturel nocturne.

Le quartier de Europaallee, situé près de la gare centrale de Zurich, en est un exemple: même par beaux jours où il fait 26 degrés, le sol dans cette zone chauffe à 42 degrés voire 52 degrés pour une température de 30 degrés (NZZ du 15.08.2022).

Deux fois plus de nuits tropicales

Ce problème de chaleur devrait s’aggraver au cours des prochaines décennies. Ainsi, dans l’étude «ClimaBau – Planifier pour faire face au changement climatique», l’Office fédéral de l’énergie et la Haute École de Lucerne arrivent à la conclusion que les températures moyennes vont augmenter dans toutes les régions et à toutes les saisons. Selon les scénarios et les régions, une augmentation des températures de trois à cinq degrés Celsius est prévue.

D’ici 2060, le nombre d’heures de forte chaleur – températures intérieures supérieures à 33° Celsius – pourrait passer à 1200 par an en moyenne et le nombre de nuits tropicales pourrait doubler.

Fini le chauffage – place au refroidissement

La hausse des températures rend le refroidissement des bâtiments de plus en plus important. La quantité d’énergie prévue par l’étude susmentionnée pour le refroidissement pourrait atteindre 30 à 40 % de la puissance de chauffage dans les anciens bâtiments d’ici 2060, voire 50 % dans les nouveaux bâtiments. Bien qu’en chiffres absolus, la consommation d’énergie pour le chauffage et le refroidissement dans un bâtiment neuf soit bien sûr nettement inférieure à celle d’un bâtiment ancien. De plus en plus, les bâtiments en Suisse doivent être non seulement chauffés, mais aussi refroidis. Dans les cas extrêmes, cela doublera donc les besoins énergétiques d’une maison.

Construire en plein changement climatique

D’un point de vue énergétique, la climatisation devrait être le dernier recours pour protéger les bâtiments contre les fortes chaleurs. Avant cela, il convient d’adopter une planification urbaine adéquate, avec un maximum d’espaces verts et de points d’eau, qui assurent un rafraîchissement constant grâce à l’évaporation de l’eau. L’architecture a également un rôle à jouer: les façades claires s’échauffent nettement moins que les façades sombres. Les façades sont un facteur déterminant dans l’effet d’îlot de chaleur.

	

Contact

David Belart

Head Development & ESG

Tel. +41 58 255 39 94

david.belart@avobis.ch

Brandschenkestrasse 38
8001 Zürich