Contact

Moins de places de stationnement en raison d’un changement de mobilité ?

23 12 Weniger Parkplaetze Durch Veraenderte Mobilität

Les nouveaux concepts de mobilité jouent un rôle décisif dans l'aménagement moderne du territoire : ils modifient les besoins en surfaces de circulation et en espaces de stationnement.

En Suisse, les transports occupent 20 à 30 % de la surface urbaine (surface d’habitat selon la statistique de la superficie de l’OFS), dont la plus grande partie est occupée par les routes et les parkings. Pourtant, nos voies de communication sont souvent surchargées : Le volume des embouteillages a été multiplié par cinquante en Suisse depuis les années 1990 (selon l’OFS).

La croissance de la population, l’urbanisation et l’augmentation de la pollution rendent donc nécessaires de nouveaux concepts de mobilité. Ils doivent améliorer l’efficacité de la propulsion et la compatibilité environnementale des véhicules tout en augmentant les capacités routières et ferroviaires.

Des véhicules plus petits et plus efficaces

Plusieurs tendances se dessinent en matière de mobilité : l’électrification se poursuit, tandis que les véhicules de transport individuel devraient à terme devenir plus petits et plus légers – d’une part pour augmenter leur autonomie et leur efficacité énergétique, d’autre part pour pallier le manque de place dans les villes.

De plus en plus, la mobilité partagée pourrait s’imposer en parallèle. Elle ne comprend pas seulement le partage de véhicules (autopartage), mais permet également une meilleure utilisation des véhicules grâce au covoiturage (ridesharing). La numérisation et la commande par application peuvent à l’avenir augmenter le confort, la sécurité et la convivialité de telles offres et conduire à une meilleure acceptation par la population.

Demande de places de stationnement en partie en baisse

Que signifient ces tendances pour l’urbanisme ? Dans de nombreuses villes, la pression politique sur le transport individuel augmente et le nombre de places de parking publiques diminue. Ils sont réaffectés en voies de circulation pour la micro-mobilité ou en espaces verts.

On constate également qu’une part croissante de la population urbaine renonce à posséder une voiture. Cette tendance est aujourd’hui surtout perceptible dans les quartiers centraux des villes, où les places de stationnement dans les immeubles d’habitation sont de moins en moins demandées. Il convient toutefois de noter que le taux de motorisation continue d’augmenter dans toute la Suisse, ce qui exige des investisseurs immobiliers une planification des places de stationnement très différenciée selon les régions.

La ville de Zurich, par exemple, a déjà modifié en 2016 l’ordonnance sur les places de stationnement et abaissé le minimum de places pour les nouvelles constructions. Les investisseurs peuvent ainsi mieux adapter l’offre de places de stationnement à la demande attendue. Parallèlement, le besoin de places de stationnement pour les vélos, les vélos électriques et autres véhicules de micro-mobilité augmente dans les immeubles d’habitation – les stations de recharge sont également de plus en plus demandées.

Les commerces ont besoin de places de stationnement

Alors que dans les zones urbaines, la demande de places de stationnement dans les immeubles d’habitation a tendance à diminuer, elle reste actuellement élevée dans les agglomérations et à la campagne. En revanche, les places de stationnement pour les commerces sont également demandées en ville – et notamment dans le centre – et font souvent défaut.

Une planification minutieuse est donc nécessaire pour répondre aux besoins des commerçants. Ainsi, il faut suffisamment de places de stationnement de courte durée, de places de stationnement pour l’entretien des bâtiments et de zones de chargement. Ces dernières deviennent de plus en plus importantes en raison du commerce en ligne et de l’augmentation des livraisons à domicile par les entreprises de transport. Ainsi, alors que le besoin de places de stationnement privées en sous-sol tend à diminuer, la demande de places de stationnement (extérieures) facilement accessibles pourrait même augmenter.

Planifier des sites avec Avobis

Vous prévoyez un lotissement ou, plus généralement, un projet de construction de grande envergure ? Avobis élabore pour vous les différents scénarios de développement de votre projet sur votre site, afin que vous puissiez prendre les meilleures décisions possibles.

	
David Berlart Rund

Contact

David Belart

Head Development & ESG

Tel. +41 58 255 39 94

david.belart@avobis.ch

Brandschenkestrasse 38
8001 Zürich